Contatori visite gratuiti
USA
raven

R O I S 

bussola
notebookboy
MacchinaFotografica4

    ÉCRIRE EN VOYAGEANT

 

Écrire, vous impressionner sur un événement, une sensation, un lieu.J'ai composé un journal pour chaque voyage,où j'ai écrit ce que j'ai vu en écrivant.

J'ai écrit sur des endroits vus à travers nos yeux. J'ai écrit sur des endroits particuliers où vous devriez vous rendre au moins une fois.Bien sûr, ce ne sont que des fragments de vie, des miettes qui peuvent enrichir un voyage même juste en lisant.

   CARTES DE VOYAGE

 

Prenez une photo, parlez de la photo.Vous qui lirez ce carnet de voyage, cet endroit mais où est-il?Sans prétention, prêt  lire
et loin, sans navigateur satellite juste une pincée d'aventure,
et un soupçon de probable imprévu.Vous voyagez. Un clic, un Moleskine et une carte.

 

IMAGES DE VOYAGE

 

... c'est vrai, c'est un voyage

fait d'images de nos vagabonder

pour le monde.La photo, pour ceux qui l'observent pour la première fois,peut susciter la curiosité,

étonnement, et bien plus encore.
Pour nous qui les publions sont notre mémoire,ce souvenir qui au fil des ansil peut s'estomper.Les images sont le salut,amour de la découverte.

   

   Carnet de voyage aux USA en 2000

bbcdac3f88e07091e0210bb52c485010
IMGBINeye-scleral-tattooing-drawing-epiphora-pngbgq7TkDy
basket-310061960720

     JETER UN OKKIO

 

... nous vous remercions avec ce dernier bijou. Jetez un œil à l'intérieur de cette pièce et vous trouverez de petites histoires de notre vie.

      NOS LOISIRS CRÉATIFS

 

Voici notre vitrine sur le monde. Nous avons  pouvoir partager les nôtres réalisations avec le Web.Objets, tous entièrement faits à la main. Pour chaque objet, vous trouverez une description et son utilisation. Il est évident qu'étant des pièces uniques, elles ne peuvent pas être identiques, car précisément créées une à la fois, avec patience et passion. Si des idées surgissent lorsque vous les voyez, il vous suffit de nous contacter et votre projet sera mis en œuvre.Et maintenant .

          NOTRE MAGASIN

 

Voici le chariot, nous voulions le faire le plus artisan possible, et le voici.le  panier utilisé pour tu go au jardin potager.

En fait nos objets sont simples, vrais, comme la terre quand elle est cultivée.Quand une tomate mûrit et se détache de la plante, la satisfaction est inégalée,le même sentiment est que lorsque nous créons quelque chose, si alors il a des commentaires avec le web, nous sommes plus satisfaits.

bandiera USA

TABLE DES MATIÈRES

 

Premier jour

Début du voyage: ITALIE-SAN FRANCISCO

 

Deuxième jour

SAN FRANCISCO-SAUSALITO-ALCATRAZ

 

Troisième jour

MONTEREY-CARMEL-SOLVANG

 

Quatrième jour

LOS ANGELES

 

Cinquième jour

UNIVERSAL STUDIOS

LOS ANGELES DE NUIT

 

Sixième jour

SAN DIEGO

SEAWORLD

 

Septième jour

YUMA DESERT

PHOENIX

 

Huitième jour

DÉSERT SONORE

KAYENTA

 

Neuvième jour

VALLÉE DU MONUMENT

GRAND CANYON

 

Dixième jour

LAS VEGAS

POUR ALLER RONDE CASINO'BY NIGHT

 

Onzième jour

TRANSFERT À LOS ANGELES

DÉPART POUR L'ITALIE

 

Douzième jour

ARRIVEE A MALPENSA

SIGH !!! FIN DE RÊVE

 

 

Premier jour

 

Le jour fatidique est arrivé, nous sommes à l'aéroport de Malpensa et notre rêve se réalise, nous sommes sur le point de monter dans l'avion qui nous emmènera aux États-Unis et précisément en Californie, la première étape après 14 heures de vol, trompant le temps avec deux films mots croisés et sieste; enfin nous voyons la baie de S.Francisco d'en haut, à la sortie de l'aéroport notre escorte fait l'appel, cette torture durera pendant toute la tournée 3-4 fois par jour, mais nous revenons à San Francisco ou Cisco comme les résidents l'appellent, nous logons à l'hôtel Travelodge (un de ces motels que vous avez sans doute vu dans les films américains) près de l'aéroport, la fatigue et l'excitation sont à leur meilleur mais l'aventure ne fait que commencer.
 

 

 

Deuxième jour



Le réveil à 7h30 (aube pour quelqu'un qui est en vacances) Le petit déjeuner est un peu compliqué, car contrairement à nous qui le matin se contentent parfois d'un simple café, ils se bousculent littéralement, donc là on nous a trouvés sur la table avec des œufs brouillés au becon, des pommes de terre en tranches rosbeaf avec du sang, le jus d'orange inévitable en quantités industrielles, il y avait de la piadine où il fallait au-dessus de mettre des confitures de groseille ou de fraise, des litres de café (une soupe claire avec un soupçon de café) dans un coin le lait, congelé, oui car comme je vous le dirai plus tard ils boivent tous hyper surgelés et donc les boissons sont généralement servies très froides. C'est le premier réveil de deux petites villes de San Giuliano dans celle de San Francisco, mais maintenant nous visitons la ville. Le temps n'est pas agréable avec nous car il pleut fortement et nous sommes sans parapluie la carte se mouille et nous avons atteint le terminus du célèbre téléphérique le tramway à crémaillère qui monte dans les rues escarpées de cette ville. que ce type particulier de tramway a été inventé par un certain Hallidie vers 1873 car en hiver les voitures sur ces routes très raides glissaient en arrière, en fait, la pente dépassait parfois 21%. inventer un chariot tiré par des câbles en acier enterrés, donc depuis ce système pratique n'a pas été abandonné, en fait il y a plus de 20 km de tramways. Nous montons jusqu'à la rue Hyde, c'est fascinant, en regardant notre derrière nous voyons l'île d'Alcatraz, nous visitons le cœur de la ville Union Square, des bâtiments très hauts et modernes, en contraste frappant avec le reste de la ville qui est formée par des maisons de seulement 2 ou 3 étages. nous avons également remarqué le contraste dans ce quartier finazia rio et commercial plutôt élégant la présence de très nombreux sans-abri qui vivent dans la rue parfaitement tolérée car Cisco est peut-être la ville américaine la plus tolérante envers les minorités. On continue et on se retrouve devant la porte de l'Asie, une arche de style chinois dominée par deux d'énormes dragons verts, nous passons sous la porte et nous sommes dans le quartier chinois. Commerces et restaurants pleins de produits chinois, l'architecture de nombreuses maisons qui rappellent très leurs pagodes. Promenez-vous toujours sous l'eau nous nous retrouvons en haut de Lombard Street (l 'vous l'aurez certainement vu dans de nombreux films) c'est une route très raide pleine de neuf virages en épingle à cheveux sur une centaine de mètres entourée de nombreux parterres de fleurs. Il est presque midi, nous sommes en retard au rendez-vous au quai 39 où le bus nous attend avec nos compagnons de voyage.Nous descendons tête baissée dans les rues escarpées entourées de bâtiments construits entièrement en bois; les maisons de San Francisco sont construites à 80%, internes et externes entièrement en bois et une autre caractéristique qui nous a frappés sont les câbles électriques pour les rues, tous balançant en désordre et doux et pas aussi beaux que nous, pourquoi et pourquoi on le dit rapidement, puisqu'il s'agit d'une zone très sismique ils sont laissés ainsi car en cas de choc ils ne subiraient pas de dégâts sérieux. Dans le bus (pas avant d'avoir été sévèrement réprimandé pour notre retard) vers Sausalito et enveloppé de brouillard nous le voyons, le Golden Gate le symbole de cette ville un chef-d'œuvre d'ingénierie et de modernité suspendu à 67 mètres de hauteur, il est long 2 , 7km et voici Sausalito, une belle ville d'artistes, pleine de jolies petites boutiques, elle semble faite pour les touristes et nous ne manquons pas de la visiter.L'après-midi, nous prenons le ferry qui nous emmène à l'île d'Alcatraz, une célèbre prison fédérale de 1934 à 1963, nous ne la visitons pas, nous la passons ce n'est qu'entre-temps que le temps s'est encore estompé et la vue de cette prison prend un peu de tristesse. nous débarquons à la célèbre jetée commerciale de la jetée 39, aujourd'hui hors d'usage mais reconvertie pour être utilisée par les magasins et les restaurants dans un coin de la baie, nous sommes accueillis très bruyamment par environ 600 lions de mer qui séjournent ici depuis de nombreuses années et qui se battent les uns avec les autres pour lutter pour une place sur des plates-formes flottantes en bois. Après avoir rendu visite à ces étranges habitants, nous allons faire tremper de l'eau dans un restaurant agréable et élégant du port. Après un dîner splendide nous sommes partis fatigués, mais très satisfaits vers l'hôtel pas avant l'attrait habituel et ayant planifié le programme du lendemain et l'heure du réveil.   

 

troisième jour

 

Objectif de Monterey, à 7 heures du matin, vous commencez à vous familiariser avec le petit déjeuner américain et nous voyageons. Nous parcourons la célèbre Silicon Valley qui mène de San Jose à Santa Clara, dans ce tronçon d'autoroute à 5 voies, le trafic est très intense pendant ces heures de pointe et nous rencontrons les passagers (navetteurs qui travaillent dans la vallée) .Des milliers de petits s'étendent ici et les grandes entreprises de haute technologie et les Américains le gèrent très discipliné, (aussi parce que la police ne plaisante pas ici) avec notre bus, nous voyageons sur une voie préférentielle "Carpul" et donc nous voyageons rapidement, seuls les bus peuvent voyager ou les voitures avec plus d'une personne à bord, note curieuse, cette dernière arrivant sur le Golden Gate puisqu'elle est payée, elle peut passer gratuitement. Revenons à nous, de la fenêtre et des explications de notre escorte, nous voyons qu'à l'intérieur des voitures ils font tout, de manger, d'appeler, de se raser, mais ils ne boivent pas d'alcool, ceux-ci ne doivent être conservés que dans le coffre. Nous sommes arrivés à Monterey ici nous sommes en Basse Californie, nous descendons pour une visite au port, à l'embarcadère, nous voyons la douane, qui en 1827 faisait office de douane espagnole, le nouveau musée maritime sur la place nous visitons la Pacific House qui au moment de la fièvre de la l'or était un salon. nous traversons la splendide côte baignée par l'océan pacifique et nous arrivons à Pacific Grove et nous entrons dans le "17-mile drive" (27 km) une zone exclusive et surveillée avec une entrée payante où il y a d'énormes terrains de golf et de prestigieuses villas luxueuses sur l'océan, en continuant nous arrivons en vue d'un piton rocheux où, défiant le vent de l'océan se détache un cyprès centenaire qui est le symbole de ce lieu. Continuant sur l'autoroute 1 qui nous emmène à Carmel, une ville élégante typiquement américaine également célèbre pour avoir eu Clint Eastwood comme maire pendant de nombreuses années, et nous voici sur la côte Pacifique. Nous passons San Simeon et nous arrivons à Solvang un pays construit dans un style européen et précisément danois, en fait il a été fondé par des colons danois, de belles boutiques caractéristiques avec des cigognes en bois brodées et des pâtisseries danoises "chères mais bonnes". Peu de cette merveille nous restons dans un hôtel avec l'agitation que nous visiterons à Los Angeles le lendemain.
 

 


quatrième jour

 

Tout le monde dans le premier arrêt de bus S.Barbara, la ville espagnole avec des bâtiments blancs brillants évidents qui se sculptent dans un ciel bleu reflété par des tuiles rouges. Regardez, nous voyons des garçons et des filles sur des rouleaux, des policiers sur des vélos et après un excellent déjeuner Los Angeles nous attend, nous nous rendons compte des gratte-ciel, mais Giuliana nous montre le premier numéro civique de cette rue n ° 11000; oui oui Los Angeles a un 120 km de diamètre. Là où les mégastrades à six voies serpentent, nous voyons la colline mythique où domine le panneau Hollywood, nous sommes dans le Downtowne nous visitons le théâtre chinois "Chinese Theatre" où la main et les empreintes des personnages hollywoodiens sont imprimées sur des plaques de béton posé comme de nombreuses mosaïques devant le théâtre puis on cherche nos idoles, dans la rue on trouve tout de Stallone à Elvis bien sûr ce sont des imitateurs et on n'a plus d'yeux pour regarder et non Nous n'échappons à rien.Nous retournons à Rodeo Drive et les magasins sont presque tous des stylistes italiens, il y a beaucoup de limousines amarrées devant les magasins les prix ici sont inaccessibles pour nous, regardons l'hôtel où ils ont tourné le film Jolie femme, continuons nous voyons les villas Stars naturellement cachées dans les longues rues bordées d'arbres protégées par la police privée. Nous sommes à Beverly Hills. Pour finir la journée nous skions au Sheraton pour un dîner très élégant et une nuitée. D'autres merveilles nous attendent demain.

 

 

cinquième jour



Nous ne bougeons pas beaucoup, aujourd'hui nous visitons Universal Studios et ici nous passons toute la journée.Nous commençons la visite en train et visitons les hangars et les scénarios des décors extérieurs des plus célèbres films holliwudiens, nous montons sur des ponts qui après une l'instant s'effondre, on voit un bâtiment en flammes de l'intérieur etc ... bref, le meilleur des tours cinématographiques. On applaudit les "Blues Brothers, on photographie la" Delor "la voiture mythique vers le futur, on monte dans une navette qui après une turbulente le sel descend avec des courbes, nous fait passer sous une cascade. Malheureusement la journée touche à sa fin, la cerise sur le gâteau nous attend c'est le dîner au fameux "hard Rok Cafe" oui là, nous avons dîné "(considération personnelle aujourd'hui 10 mai 2000 je suis 20 ans de mariage, quelle meilleure façon de célébrer). »Fatigués mais heureux nous nous dirigeons vers l'hôtel, pas avant de regarder les gratte-ciel de Los Angeles tous magiquement illuminés.


 

sixième jour



Aujourd'hui, le programme consiste à déménager à S. Diego le long de la magnifique côte californienne, en arrivant vers la ville, vous pouvez respirer un air différent du chaotique Los Angeles, faire un tour vers le centre-ville, puis vers l'immense parc marin et d'attractions "Sea World", mais l'attraction principale sont les orques et les dauphins, les piscines sont immenses et transparentes et un écran géant montre les détails du spectacle. Mais ce parc abrite également des pingouins, où les visiteurs grimpant sur un tapis roulant ont la possibilité de voir ces animaux dans leur habitat naturellement artificiel.Toujours sur un tapis roulant nous passons très souvent dans un très long tunnel de cristal et énormes et énormes, passons sur nous et autour de nous. des requins voraces de toutes sortes. On monte ensuite sur une très haute terrasse tournante qui domine tout le parc et paraît très petite d'ici. ce soir, vous restez à l'auberge de vacances.

 


septième jour



Aujourd'hui le plus long voyage, 576 km, nous attend. On touche Phoenix en Arizona, le désert de Yuma mais dans le bus on ne s'ennuie pas car Giuliana explique la vie d'une Américaine depuis sa naissance jusqu'à sa fin, très intéressant, c'est un mode de vie, une organisation et des priorités complètement différents. Phoenix est une ville moderne au centre du désert, nous nous arrêtons en plein désert de Yuma où vivent des serpents, des pumas et nous connaissons les différents types de cactus, certains minuscules mais dangereux car en nous passant à une certaine distance ils tirent sur leurs épines, d'autres très haut voire cinq ou six mètres. le long de la "Gila Mountane", nous sommes arrêtés par la police pour un contrôle des documents, mais c'est normal, car nous sommes à une dizaine de kilomètres des frontières mexicaines et il y a un nombre infini d'immigrants illégaux qui s'infiltrent en se mélangeant aux touristes vers la liberté. Ça recommence, la vue est toujours ce désert des buissons sans fin bas, des cactus dans un ciel bleu et avec d'énormes nuages ​​blancs. Le paysage change soudainement la terre devient rouge le spectacle est magnifique nous sommes à Sedona, cette ville typiquement occidentale entourée de montagnes rocheuses rouges est un centre populaire "new age" précisément pour cette atmosphère magique, il y a beaucoup de jeps qui apportent touristes vers la "Monument Valley", avec des chauffeurs déguisés en vacheros et équipés de ceintures avec des pistolets. Continuant nous entrons dans la réserve "Navajo" et nous passons la nuit dans un hôtel dans la banlieue de Kajenta. Demain, grand jour nous allons voir la vallée du Monument.

 

 

huitième jour



Ce matin nous partons pour Kajenta en direction de la mythique Vallée des monuments. Le premier arrêt est la ville de Tuba, lorsque nous descendons du bus, nous remarquons immédiatement quelque chose d'étrange, l'air est raréfié, le soleil et les gens que nous rencontrons sont tous cuits par le soleil, en fait, nous sommes sur un plateau (mesas) si longtemps et large qui semble être dans la plaine mais nous sommes à 2000 mètres. et ceux que nous rencontrons sont les "Indiens" les vrais, originaux, nous sommes dans la zone de la réserve indienne des Hopi. Ils sont très pauvres, ils vivent de l'artisanat comme les autres réserves de Navajo ou Apaches ils travaillent l'argent créant de splendides colliers ou le fameux " Kachinas "qui sont de petites poupées en bois sculpté qu'elles vendent ensuite aux touristes, les femmes travaillent sur des métiers à tisser créant des motifs flashy mais très originaux elles fabriquent des tapis, des nappes, etc. Les Indiens de réserve se gèrent à la fois en ce qui concerne la loi et le fuseau horaire, en fait il a une heure d'avance sur le reste de la zone, on l'appelle "heure Navajo", tout pour économiser de l'électricité. Comme je l'ai dit les fédéraux ils n'interviennent que dans de rares cas. Nous passons la nuit au Holliday Inn à Kajenta.

 

 

neuvième jour



Le réveil est à six heures, aujourd'hui est un grand jour car Monument Valley qui est la réserve Navajo nous attend et nous y allons avec quatre véhicules tout terrain et les chauffeurs sont indiens, mieux vaut les utiliser car en cas de pluie les routes deviennent boueuses et vous risquez de rester inpantanati. Cette formation rocheuse, et «la plus filmée au monde en matière de cinéma et de publicité, est une immense étendue (pour donner une idée qu'elle a la taille de notre Lombardie) avec ces formations rocheuses rouges, le silence semble contre nature, il semble être dans un film occidental, deux centimètres de chair de poule non pas à cause du froid mais à cause de l'émerveillement que vous avez devant vous. Les photos et les plans sont gaspillés, c'est incroyable et on comprend pourquoi pour les Indiens cet endroit est sacré. le chauffeur explique que chaque formation a un nom généralement lié à la forme, par exemple il y a le hibou, l'éléphant, les trois soeurs etc ... entre une secousse et l'autre on voit des bâtiments bas sont les maisons "Hogan" fait de boue et de pierres avec l'utilisation de ces matériaux, il est chaud en hiver et frais en été. Nous ne parcourons qu'une petite partie de cet immense territoire et retournons à Kajenta, pour ensuite continuer à visiter le Grand Canyon. En voyageant à Meron, nous déjeunons à base de cuisine indienne, très épicé mais bon; nous revenons à l'heure normale mais nous sommes toujours au sommet de 2000 mètres. Avant de visiter cette autre merveille nous faisons trois étapes pour pouvoir voir la profondeur du canyon et acheter des souvenirs. De certaines terrasses naturelles vous pouvez voir des falaises sans fin dans cette zone plus de 60 espèces d'animaux vivent et une particularité, 14 spécimens ont récemment été réinsérés dans le condor, nous avons super-blessé en avons vu un qui portait le numéro sous l'aile, pour terminer la visite du Grand Canyon nous avons fait une promenade régénérante le long d'un chemin qui longe le canyon, certains arbres dus au vent ont pris des formes serpentines très étranges ou exposés vers l'abîme, arrivés au fond après environ 3 km de marche nous nous rendons au Grand Canyon Lodge où nous passons la nuit. ps le Grand Canyon est large de 6 km et long de 450 km.


 

dixième jour



Ce matin nous partons pour Las Vegas puis nous quittons l'Arizona et nous entrons dans le Nevada, en fait après une longue route voici le barrage qui sépare l'Arizona du Nevada pour réaliser la taille du lac artificiel à remplir il a fallu sept ans, en fait un l'avion pour survoler tout cela prend 40 minutes. Nous sommes au Nevada devant nous désert à droite, désert à gauche, désert, partout désert, mais c'est un état riche car ils ont loué une grande partie à l'armée pour réaliser des expériences, souterraines et avions et puis parce qu'il y a déjà des casinos ils commencent à voir à gauche et à droite. Aujourd'hui, Las Vegas est principalement gérée par une triade bien définie, italo-américains, juifs et irlandais qui gèrent les gros revenus des maisons de jeu. En tout cas, la ville pendant la journée est un peu insignifiante, chaque hôtel ne compte pas moins de 15 000 chambres, peut-être avec 15 restaurants et, bien sûr, de nombreuses salles de jeux à l'intérieur. Nous sommes descendus à la Stratosphere tower un méga hôtel avec une tour panoramique de 350m de haut c'est la fin de l'après-midi, une douche rafraîchissante nous donne l'occasion d'affronter la promenade nocturne à travers la ville, à partir de 21h. le centre est toujours aussi chaotique, des mégawatts de lumière partout, (irréel), nous assistons à un merveilleux spectacle dans un via entouré de casinos, d'un tunnel très haut et tout au long de ce chemin, ce tunnel est composé de millions de pixels qu'un ordinateur exploite en créant des jeux de lumière ou des films d'animation, le tout accompagné d'une musique assourdissante, le spectacle dure pour une bonne en attendant, beaucoup d'entre eux sont tournés vers le haut mais beaucoup continuent de jouer sans se laisser intimider à l'intérieur des casinos qui ont des fenêtres ouvertes sur la rue mais il y en a aussi pour quelques dollars vous offre des massages relaxants, ceux qui vendent des souvenirs, de beaux Brésiliens et statuesques qui équipés d'un microphone vous invitent à entrer dans les casinos offrant un jeu gratuit. Maintenant, la visite commence à l'intérieur des casinos, l'un dans l'autre de MGM avec un tapis roulan vous arrivez à BELLAGGIO avec le fond de Bocelli que je chante va gagner; puis un jogging et devant un méga hôtel qui a un monticule on voit que du haut coule une cascade et se transforme soudain en volcan en éruption avec plein d'explosions et de gammes de lave incandescente, a terminé ce spectacle là nous traversons la copie parfaite du pont de Brooklin nous sommes au CAESAR PALACE où les grands matchs de boxe ont eu lieu, devant il y a PARIS avec une reconstruction de la tour Eifel, les lumières nous aveuglent, les gens courent à gauche et à droite et la musique change à chaque étape, cela dépend de la zone où vous vous trouvez, nous entrons à NEW YORK et vous vous retrouvez en descendant la cinquième rue, il y a même les trous d'homme qui fument; un discours séparé mérite VENISE, qui au son intérieur offre une reproduction très fidèle de la ville, avec ses canaux, calle, ponts, mais ce qui nous a le plus frappé c'est la reproduction du ciel bleu avec quelques nuages ​​et une douce lumière comme il y en a au coucher du soleil, on voit le pont de les soupirs, Piazza S.Marco avec des bars et des boutiques autour et comme musique de fond bien sûr Rondò Veneziano.Nous pouvons garantir que si nous ne l'avions pas vu, nous ne croirions pas qu'une reproduction aussi fidèle d'une ville pourrait être réalisée (presque mieux que l'original Il est maintenant 24 heures et nous nous dirigeons vers notre hôtel mais nous voulions voir Las Vegas à 350m de hauteur et ensuite monter à la tour Stratosphere. L'ascenseur en 8 secondes nous amène au 108ème étage d'où d'une terrasse couverte nous assistons à une panorama unique, d'ici tout est dominé mais à l'étage supérieur, si l'on aime les émotions fortes, il y a un carrousel où l'on peut ressentir le frisson de tourner vertigineusement à 350mt. Exploitez-vous dans le vide Pour terminer la nuit inoubliable, quelques jeux au casino de l'hôtel.

 


onzième jour



Réveil à 7 heures, peut-être pour une bonne nuit, peut-être parce que le voyage touche à sa fin mais nous sommes un peu en panne. Aujourd'hui, pas de visites, seulement transfert de Las Vegas à Los Angeles pour reprendre le vol de retour.

 

douzième jour



Après treize longues heures de vol, nous arrivons à Malpensa, la fin du rêve. Nous espérons avoir satisfait votre curiosité, (et si vous êtes venu ici vous avez eu beaucoup de patience) les choses à décrire sont nombreuses, mais ce sont les plus importantes, nous vous remercions d'être avec nous jusqu'au 12ème jour, maintenant si vous voulez, vous pouvez voir les photos qui ne sont également qu'une petite partie. Enfin, nous remercions Saiwa pour tout, l'organisation, le goût et le choix de notre escorte (Mme Giuliana) qui nous a agréablement accompagnés en ces douze jours inoubliables.
 

 


facebook
twitter
youtube
tripadvisor
pinterest
flickr
instagram

SARTISA


facebook
twitter
youtube
tripadvisor
pinterest
flickr
instagram

R O I S 

Create a website