Contatori visite gratuiti
raven

R O I S 

MacchinaFotografica4
notebookboy
bussola
img1583passatoiainfinita

IMAGES DE VOYAGE

 

... c'est vrai, c'est un voyage

fait d'images de nos vagabonder

pour le monde.La photo, pour ceux qui l'observent pour la première fois,peut susciter la curiosité,

étonnement, et bien plus encore.
Pour nous qui les publions sont notre mémoire,ce souvenir qui au fil des ansil peut s'estomper.Les images sont le salut,amour de la découverte.

    ÉCRIRE EN VOYAGEANT

 

Écrire, vous impressionner sur un événement, une sensation, un lieu.J'ai composé un journal pour chaque voyage,où j'ai écrit ce que j'ai vu en écrivant.

J'ai écrit sur des endroits vus à travers nos yeux. J'ai écrit sur des endroits particuliers où vous devriez vous rendre au moins une fois.Bien sûr, ce ne sont que des fragments de vie, des miettes qui peuvent enrichir un voyage même juste en lisant.

   CARTES DE VOYAGE

 

Prenez une photo, parlez de la photo.Vous qui lirez ce carnet de voyage, cet endroit mais où est-il?Sans prétention, prêt  lire
et loin, sans navigateur satellite juste une pincée d'aventure,
et un soupçon de probable imprévu.Vous voyagez. Un clic, un Moleskine et une carte.

 

Carnet de voyage Bretagne -2010

FRANCE - BRETAGNA--


Samedi 26. 10.56

La voiture n'est pas chargée comme d'habitude. Départ par une matinée ensoleillée de juin. Cette fois nous avons réservé deux maisons pour deux semaines, et donc nous n'avons apporté que ce dont nous avions besoin, pour la troisième semaine nous allons essayer sur place Première destination Finistère. --- Argenton --- Chez nous il y a aussi "Elle" Luisa (le navigateur qu'il connaît) Après différents itinéraires nous optons, pour le plus rapide. La disponibilité de la première maison est aujourd'hui et donc loin… ..! !! À Moulines, à mi-chemin, nous voulons nous arrêter, mais aucun hôtel de la région n'a de chambre gratuite, alors nous nous sommes regardés et avons décidé. "OK, cela signifie que c'est le destin. Nous roulerons toute la nuit" C'était ainsi. Bien sûr, ce n'est pas une promenade à conduire seul, tandis que les autres ronfa.J'ai vu des rues dégagées de la circulation, des lampadaires qui se sont succédé. Puis ... .. après des heures de solitude le trafic a commencé lentement et finalement le matin du 27 juin nous sommes arrivés. Nous nous arrêtons devant la maison blanche aux volets bleus, face à l'océan ... Après un moment voici M.me Helen Pouliquen nous sommes fatigués. M.me Helen nous fait asseoir, ce sera notre refuge pendant une semaine. A sa vue, nous récupérons. La terrasse d'entrée donne sur un ruisseau où les grenouilles coassent et nous accueillent, c'est vraiment accueillant. Les couleurs prédominantes sont le blanc et le bleu clair qui en alternance créent une atmosphère marine. Les conforts ne manquent pas, on voit la télé, le lave-vaisselle, le micro-onde et le frigo et une machine à laver enflammée, bref tout le matériel pour que l'on se sente comme chez soi. Des réseaux sont accrochés au mur qui nous mène à l'étage. Les lucarnes envoient une lueur aveuglante dans les pièces et l'air circule librement en emportant avec lui l'odeur de la mer.

 

28 juin

Dès que nous nous réveillons, nous décidons de prendre le petit déjeuner avec vue sur l'océan.

Il y a marée basse, les quilles des bateaux amarrés émergent. Certains se trouvant à droite et à gauche, comme on le voit, l'océan menaçant et dominateur ressemble à une flaque de boue paisible et paisible.Les oiseaux font d'énormes banquets, même les hommes entrent dans cette vase faite d'algues et de sable, à la recherche d'escargots, un plat délicieux. Nous observons ce scénario, inhabituel pour nous, mais nous sommes détournés d'une discussion. On comprend tout de suite que les Bretons ont un caractère fougueux.

Il n'y aurait pas eu de discussion avec nous sur ce sujet.

Tout tourne à l'accueil qu'un client n'a pas donné au gérant du bar

La fin du monde s'est déchaînée, a répondu le client sur un ton et le manager n'a pas été intimidé, disant que ce serait la dernière fois qu'il l'aurait servi, sacrément quel personnage ... et tout ça pour une salutation. Nous ne donnons plus de poids à ces choses, nous avons oublié l'éducation. Le soir, nous sommes allés à la recherche d'un restaurant, probablement à cette époque de l'année, ils sont toujours fermés. Nous sommes donc passés à Brest. Au Port nous avons trouvé de nombreux endroits caractéristiques. Nous commandons nos premiers Mules et Frittes (moules et frites) les mouettes avec leur garrito aigu nous accompagnent tout au long du dîner. Il est 22h le soleil est encore haut après environ une heure. nous voyons brûler dans l'océan. Une fois à la maison, nous profitons bien de la soirée, le coassement des grenouilles et le rugissement continu du ruisseau nous conduisent dans les bras de Morphée. Quelle sensation étrange, nous nous endormons généralement avec la circulation, et nous nous réveillons avec l'alarme qui sonne. Nous sommes en vacances, et nous commençons à savourer son temps, intemporel.

 

29 juillet

Après un copieux petit déjeuner fait maison, nous partons calmement vers la côte et visitons la ville de Landernau située au pied de Brest. C'est au point où l'océan se confond avec l'eau douce de l'Elorn. Le centre nous permet d'entrer au cœur de la Bretagne, les maisons ont une toiture en pente en ardoise et granit.

La légende raconte que la rivière Elorn était habitée par un énorme dragon qui se nourrissait d'hommes et d'animaux. Un jour, un prêtre aux aptitudes particulières a réussi à l'approcher, et après un long discours il a convaincu le dragon maléfique de ne plus goûter la chair humaine parfumée. La ville a un pont habité et fait partie des 45 qui ont survécu aux guerres. leur anniversaire. Même en Italie, il existe quelques exemples, le meilleur est celui de Bassano del Grappa. En regardant mieux, vous pouvez vous perdre au cours des siècles d'histoire. Combien de personnes auront vécu ces lieux suspendus à l'eau? Combien de pauvreté aurez-vous vu des voûtes humides de ces ponts? En marchant à l'heure du dîner et avec le soleil encore chaud, nous nous asseyons à l'extérieur d'une pizzeria pour profiter des magnifiques bâtiments du centre-ville.

 

30 juillet

Nous prenons la D127 sur la côte et prenons des photos. À ce stade, la végétation bordant l'océan est très faible en plus du vent, également en raison du sel qui brûle les troncs des plantes. Nous sommes caressés par cette brise. En continuant, nous trouvons dans une zone bien définie un groupe de chevaux qui paissent sur une zone en surplomb, le pelage de châtaignier et la construction massive nous font penser qu'il s'agit de chevaux bretons. J'ai lu qu'ils les utilisent pour transporter les algues qui viennent

collectés dans l'océan et amenés à la transformation dans les laboratoires. Les images qui sont stockées sur ma carte sont infinies: un poulain titube près de sa mère puis s'écroule fatigué par terre. . Après un certain temps, vous arriverez au phare de Plouguerneau. Les plages se perdent à l'horizon blanches et dénudées de tout parapluie, mais saturées de cerfs-volants colorés qui dansent joyeusement dans le vent. Avec cette carte postale nous retournons à Argenton. En attendant, l'océan est revenu pour couvrir les tristes bateaux, il est revenu pour gifler la jetée qui attend sournoisement sa dépression.

 

1 juillet

On se réveille toujours incrédule pour être en vacances. Pensée, planifiée, mais pas même à distance pensée si belle et paisible. Aujourd'hui Saint Malò. Le centre historique est jalousement gardé par de très hauts murs.L'imposante Grande Porte nous accueille spécialement construits en bord de mer pour protéger le port, toujours plein de bateaux en tout genre. Commercialement parlant, la morue est son activité principale. Nous essayons immédiatement de gravir les remparts, où vous pourrez admirer, marcher, les ruelles caractéristiques et le spectacle de l'océan qui vu de cette hauteur est extraordinaire. Les mouettes n'ont pas peur de l'homme. En fait, malgré la rivière des gens qui marchent, ils s'appuient sans cesse sur les rebords de fenêtres et garrigues. La promenade continue jusqu'à ce que vous voyiez une piscine en béton construite par l'océan, et également équipée d'un trampoline ... vraiment spécial. Le clapotis de l'eau le remplit, il semble faire corps avec la mer. cependant je remarque que les excréments des mouettes couvrent tout. La municipalité doit avoir un excellent travail de nettoyage. Un petit pincement nous assaille. Pas de problème, les restaurants et crêperies sont toujours ouverts. À l'intérieur des murs, une offre infinie de pièces serpentant les unes après les autres où vous pourrez déguster des plats typiques. Nous nous arrêtons dans l'un d'entre eux et dégustons un autre type de crêpe. Il est temps de bouger et de prendre Saint Michel. Ce n'est pas la première fois que nous le voyons, mais une visite ne peut être évitée et c'est un must. Le parking n'est pas très fréquenté peut-être parce qu'il est

l'après-midi complet, et les touristes préfèrent venir le soir, plus suggestifs, c'est toujours excitant de pouvoir monter toutes ces marches.Je m'arrête et les regarde s'estomper et se corroder. Je pense à combien de types de chaussures ont vu, de la Poulaine classique de l'Europe du Nord à la ecclésiastique, des sandales des frères qui, avec leur calme, sont montés en priant sans admirer le paysage environnant, vous avez enfoncé les bottes des soldats où, chargés par l'armure, ils ont fait irruption dans la forteresse , aux empreintes fines et nues de pauvres mendiants qui, affligés par la faim, bivouaquaient le long des escaliers en demandant un morceau de pain. Je me retourne et vois Roby qui photographie, le marais. Nous remarquons immédiatement que la marée monte le long des murs, juste en dessous de nous. En peu de temps, la forteresse est isolée du continent, il ne reste que cette bande de remblai artificielle.Nous prenons le café sur une terrasse exposée et orientée Est. Le soleil est de l'autre côté et donc, avant de partir, nous profitons d'une belle vue.

Nous arrivons à la maison après le dîner. Les réverbères sont éteints, et il en sera ainsi tout au long de notre séjour. Probablement parce que la journée est si longue qu'il n'est pas pratique de les allumer. 

 

2 juillet

Se prélasser en vacances devrait être à l'ordre du jour.

Mais nous ne le faisons généralement pas, nous sommes toujours programmés pour faire quelque chose. L'organisation est la base pour visiter plus d'endroits. Ce matin n'en parle tout simplement pas. Après, comme toujours, un copieux petit déjeuner, nous décidons de continuer sur la côte, sans but, pour profiter de la vue, sans rendre compte de mon petit journal de bord impertinent. Maintenant, je raconte à mon journal ce qui s'est passé devant un guichet automatique. Argenton, nous en avions vu un, alors arrêtons la voiture. Roby s'approche de la position qui tombe, le soleil commence à chauffer et certains indigènes marchent, sans donner de poids à ce qui s'est passé. De la voie latérale, qui mène à la plage, vient un magnifique étalon en ébène. Son chef, vêtu comme une cavalière, descend et attache la bride du cheval à son poignet avec désinvolture, comme si elle était la laisse d'un chien et ramasse tranquillement. Derrière les fesses du cheval, dans la file d'attente, Roby attend patiemment que la femme et l'étalon terminent la une opération jamais vue, en fait il y a aussi une photo.

 

3 juillet

Deuxième destination Finistère --Plogonnec--

Transfert à l'autre maison. Nous nous déplaçons à Plogonnec nous sommes à l'intérieur des terres, mais plus près de deux côtes. La maison des époux Drouot M. Jean Pierre et M.me ... .. nous attendent à Pennaprat loret Légites de Breizh Evasion. A notre arrivée, MM. Drouot nous font visiter notre maison à deux étages. Dans cette maison nous passerons une semaine. La couleur prédominante dans ce cas est l'orange avec toutes ses nuances atteignant le brun. Les chaises

ils sont en cuir noir. Pour le plaisir, nous voyons la télévision et la chaîne stéréo et la connexion wifi pour le PC un canapé avec deux fauteuils composent la pièce. Les murs ont la vue en pierre, continuant vous arrivez dans le coin cuisine. À mon avis, il y a une main de décorateur. Rien ne manque. Les chambres du premier étage sont adorables et la salle de bain a une serrure de salon.

 

4 juillet

Nous nous réveillons avec le soleil filtrant à travers le rideau lumineux. J.Pierre nous a fourni de nombreux itinéraires intéressants. Ce matin nous suivons celui du légendaire phare de la Pointe du Raz, en passant par le Cap Sizun.Nous prenons la D63 jusqu'à Locronan, mais nous ne nous arrêtons pas, nous continuons vers Douarnez la ville possède de formidables jardins, au large de la côte il y a l'île où il s'est réfugié Tristan, c'est un petit Eden, pour le sauvegarder, l'accès n'est autorisé qu'avec un guide. La côte du Cap Sizun est l'une des plus suggestives du Finistère. Trois points stratégiques (Cap Sizun Port Duraz et Pointe du Van) dominent l'océan agité qui a tumultueusement claqué les rochers pendant des siècles, créant à son tour de magnifiques côtes qui tombent en surplomb. On ne peut pas s'arrêter et faire deux pas le long des sentiers qui serpentent le long de la côte dominant la falaise. Nous entrons et après quelques marches s'ouvre un magnifique panorama.Les chaussures s'enfoncent parmi les fougères qui masquent parfois le minuscule chemin qui mène à la pointe. Nous regardons autour de nous et voyons que la nature nous a engloutis jusqu'aux genoux et descend abruptement vers la mer. Le jour est clair et donc le soleil brille jusqu'à ce qu'il nous chatouille sur la peau qui n'a pas encore été bronzée.

Après quelques photos nous prenons la voiture et nous dirigeons vers le légendaire phare de la Pointe du Raz.Cet endroit est très touristique contrairement à la balade précédente, où nous n'avons pas rencontré d'âme, à cet endroit les âmes débordent. Les voitures entassées dans le parking confirment qu'il y a beaucoup de touristes. Sur la place

les commerces habituels et le bureau d'information. Il y a aussi deux chemins pour y accéder. l'un environ 30 minutes l'autre environ 1,30.

Nous préférons le rapide, maintenant le soleil est au centre et il fait chaud. La végétation est inexistante, vous marchez sur des dalles rocheuses lissées par le vent. Arrivés nous nous asseyons pour l'admirer. L'air qui vous réconcilie avec un agréable bain de soleil est également arrivé avec nous. Pour le retour nous empruntons le chemin qui longe la ceinture ouest. Nous marchons entre rochers et erika, entre fougères et magnifiques ajoncs. Tout cela est dû à la reconstruction à laquelle la région Bretagne a dû faire face en raison d'un tourisme excessif. Après cette excursion exigeante, nous nous asseyons dans l'un des kiosques vus quelques heures auparavant et commandons des crêpes.

bien, nous sommes toujours équipés d'une torche.

 

5 juillet

Aujourd'hui Locronan

C'est un village breton et toutes ses maisons en granit sont bien conservées.La place aux pavés et le puits, l'église de Ronan de style gothique complète la place du lieu. Autrefois célèbre pour son tissage, aujourd'hui principalement fréquenté par les touristes qui prennent des photos autour du

monde cédant ainsi la place à la faire connaître. C'est peut-être pour cette raison que la voiture est garée à la périphérie de la ville et est entièrement piétonne.Nous nous dirigeons vers Concarneau, une ville fortifiée contenant des magasins de toutes sortes, mais surtout pour nous les touristes. On y trouve une pâtisserie tout à fait unique et l'artiste de la confiserie. Il utilise le chocolat comme matière première, en fait vous pouvez admirer des œuvres très appétissantes. Ses œuvres ont remporté la première place dans de nombreux tournois de pâtisserie. Un autre achat à ne pas manquer sont les sardines emballées de la manière la plus imaginative. Très suggestif les murs pour entrer dans la citadelle il faut passer par le pont-levis.

 

6 juillet

Nous nous dirigeons paresseusement vers Quimper, la capitale des Cornouailles.Nous sommes en vacances et nous ne contrôlons pas la météo, quand nous arrivons nous arrivons Quimper la cathédrale Saint Correntin remplit le cimetière. Il a fallu vingt ans pour sa restauration, maintenant les Français peuvent s'asseoir dans les barres de couronnement et peuvent l'admirer en sirotant un verre de cidre. La marche serpente sur un pavé avec les désalignés. On trouve quelques maisons à pans de bois typiques de la région, les rues du centre portent les noms des corporations d'artisans de la ville. Aujourd'hui encore, vous pouvez trouver des artisans, des potiers, des bijoutiers et des stylistes qui ont toujours été enracinés à Cornwall.

 

7 juillet

Phares de Penmarc'h Eckmuhl.

Le phare peut être vu au bas d'une avenue sans fin. Il est massif et très haut pour la visite, il faudrait gravir environ 350 marches et d'abord faire une incroyable file d'attente.Nous le photographions sur toute sa longueur.La côte de Penmarc'h comptait une centaine de familles de pêcheurs qui s'y sont installées précisément en raison de l'abondance de ses eaux. Nous y avons également trouvé une légende. du roi et de la tête du cheval qui en breton est Penmarc'h. Le prince Tristan de Léonois est envoyé en Irlande par son oncle Mark, roi de Cornouailles, avec pour mission de ramener Isolde sa fiancée dans sa patrie. Sur le navire, Tristan et Isolde boivent accidentellement le filtre destiné à unir éternellement Isolde et son mari, le roi Mark. Il y a plusieurs fins: dans certains, Tristan est tué par son oncle Mark, exacerbé par sa trahison; dans d'autres, il se marie et meurt dans son château en Bretagne, mais le sort d'Isolde est toujours de le suivre dans la tombe.

 

8 juillet

Pont Aven nous attend aujourd'hui. À première vue, il ressemble à une aquarelle.Nous soutenons la rivière Aven jusqu'à la ville ornée de vases de fleurs colorés.Les moulins et les ponts qui serpentent sur la rivière font de cette ville uniche cornouaillaise particulière. Ici Gauguin s'installe et fonde avec d'autres artistes l'école de Pont Aven connue dans le monde entier. Nous marchons dans les rues animées, il me semble que je marche à l'intérieur d'un tableau, d'innombrables boutiques d'artistes stimulent notre curiosité.

Nous nous arrêtons pour manger des biscuits, ils disent que leur naissance est juste ici. Nous continuons à la Pointe de Travignon nous atteignons le phare par un bastion où il y a de l'eau à gauche et à droite, de là vous pouvez procéder à la pointe de la jetée où plusieurs pêcheurs immobiles regardent attentivement leurs lignes. De temps en temps quelques croquis nous parviennent, mais ce n'est qu'un plaisir car aujourd'hui la journée est juste sensuelle. Après un coup d'œil sur l'océan, on aperçoit un château construit juste à côté de l'eau, juste au point le plus extrême de la côte. C'est un espace privé, donc pas de visite. Revenons à la voiture. Ce soir, Quimper dînera au Kariatid. Recommandé.

 

10 juillet

La sonnerie du téléphone portable commence à partir du dernier matin. Le brouillard a tout recouvert, l'humidité de la nuit ne veut pas s'en aller et repose toujours sur la toile d'araignée du barbecue de jardin, créant une broderie. Nous chargeons la voiture et disons au revoir à la famille Dourot qui nous embrasse chaleureusement. La prochaine destination est une maison sur la mer. Hier 9 juillet, nous étions paresseusement accrochés au canapé ou au transat dans le jardin, le seul travail exigeant était de chercher un logement pour la semaine à venir. Après quelques appels téléphoniques et quelques recherches sur Internet. Je l'ai trouvé.Nous continuons vers Quiberon nous sommes à Morbihon en Bretagne sud La ville balnéaire est Everton.Pour atteindre l'endroit précis, nous devons configurer le navigateur et mémoriser sa position. Nous sommes hors de la carte. Mais la mémoriser nous ramènera toujours à la maison. Il est pratiquement dans un village avec toutes les caravanes et à la maison avec autour de votre propre jardin. Nous sommes au-delà des dunes. On entend les vagues, il n'y a pas de route, il n'y a pas de circulation. Silence total. Le propriétaire nous dit qu'il veut construire une centrale nucléaire précisément à Eden tel qu'il le définit. Espérons que non, ce n'est qu'un coin de paradis, pour sortir il faut parcourir quelques kilomètres, mais ça vaut le coup. La maison est propre et bien rangée, la terrasse en bois afin que vous puissiez déjeuner à l'extérieur. Il nous a également laissé deux vélos, mais nous, en tant que Milanais paresseux, utilisons la voiture.

 

11 juillet

Troisième destination Morbihon --- Everton ---

Ce matin après le petit déjeuner sur la véranda, nous prenons La Trinità S. Mar. Un arrêt pour prendre quelques clichés et nous voyons le bateau breton classique naviguer très lentement après cette vue reposante, nous nous dirigeons vers le voyage culturel.

Site mégalithique de Locmariaquer. Désolation absolue, pas même un arbre, nous prenons la brochure pour obtenir des informations sur ces pièces très importantes de notre histoire. La Bretagne est un musée en plein air de ces lieux qui sont nombreux. Le Château de Kerguéhennec nous attend.Un immense parc avec un étang attenant. Chaque arbre est catalogué, avec origine et nom strictement en latin. On trouve également de nombreuses sculptures d'art moderne le long des différents sentiers qui serpentent à travers le parc. Cette zone est visible depuis 1986 et est la plus grande et la mieux achalandée d'Europe.Pour atteindre le château il faut s'immerger dans cette nature ordonnée, on vient à ses pieds, mais c'est un palais pas le château classique. Nous sommes à Bignan à environ 20 km au nord de Vannes, au premier étage de cette période se trouve l'exposition personnelle du peintre extravagant Janos Ber. Nous descendons et entrons dans les lieux avec des meubles d'époque. Les vieux miroirs usés reprennent nos images fanées. Les fenêtres anglaises donnent un air très aristocratique. Nous sortons, le temps est menaçant et nous décidons de ne pas aller plus loin.

 

12 juillet

Il nous pleut fermé dans la maison, alors qu'il pleut dehors, ce n'est pas exactement ce que nous voulions faire aujourd'hui. Hier, nous avons décidé que ce serait une journée de soleil et de mer, de mer et de soleil. Nous prenons la voiture et prenons la N 165 jusqu'à Ploermel après quelques heures d'arrivée. Une visite de la ville puis nous suivons le panneau "Le Lac de duc".C'est un étang tranquille. aujourd'hui, il y a un groupe d'enfants désireux d'apprendre à naviguer. Nous sortons de la voiture, pour le moment il ne pleut pas, et nous apprécions le spectacle de ces enfants tous enveloppés, avec des combinaisons, des gilets de sauvetage et certains même avec des écouteurs, qui s'engagent dans des virages impensables. Dîner romantique à la maison. Qu'il pleuve dehors. Nous voici et nous vous écoutons attentivement.

 

13 juillet

C'est couvert. On s'en fiche. Allons dire bonjour à l'océan.

Aujourd'hui, c'est mardi et les routes menant à la mer sont libres. Les places de parking sont à perte de vue. Après avoir parcouru un tronçon entre sable et asphalte, la légère montée commence à surmonter la dune. L'accueil n'est pas le meilleur, l'océan décharge toute sa colère, jetant des vagues hautes et mousseuses, laissant une ligne sombre sur la plage. Ce sont les algues que les Français récoltent pour les travailler.Toutefois nous marchons, l'air humide et le sel pénètrent dans les os. Les lèvres sont salées, les cheveux sont ébouriffés par le nouage. Le panorama malgré le temps est passionnant. Satisfait de la promenade nous entrons dans la voiture. Objectif St. Cado un autre paradis. Dès que nous arrivons, nous remarquons immédiatement la tranquillité du lieu. Une grande partie de la rivière est une réserve naturelle protégée, il y a des hérons, des canards, des cormorans. Au milieu du lac, il y a un mouchoir de pierres, au-dessus d'une seule construction. Une toute petite église, mais pleine de charme et de mystère.La légende raconte que le curé souhaitait à tout prix un pont pour pouvoir rejoindre plus facilement ses fidèles sur la terre ferme. Il a fait tout ce qu'il pouvait pour le construire, mais tous ses efforts ont été vains. Une nuit, Satan s'est présenté et lui a offert une alliance. Il aurait créé le pont du jour au lendemain, mais la récompense était très élevée. Il voulait que la première âme traverse le pont en premier. Le curé, après y avoir réfléchi un instant, accepta: le pont était prêt le lendemain matin, tout comme Satan était prêt à attendre que son âme passe sur le nouveau pont. Le curé lui a tendu un piège. Un mouton blanc soigné a traversé le pont comme la première âme. Une autre légende est que Saint-Cado est le protecteur auditif. Vous devriez vous allonger sur votre lit, un rocher très lisse, situé derrière l'église après quoi votre audition pourrait s'améliorer. Le problème est que le rocher lisse ne peut être utilisé que deux fois par jour, en raison de la marée basse / haute.Après ces deux légendes, le jeu est terminé. En regardant ce petit bâtiment pâle, il nous semble vraiment que nous-mêmes avons été téléportés vers l'un d'eux, d'où nous décidons de prendre la D781 en direction de Quiberon. Cette ville célèbre pour être le port le plus fréquenté de l'île Bel ile (belle île) l'île des poètes et des cyclistes et aussi pour sa côte très poissonneuse.Pour y accéder, vous parcourez une bande de terre qui s'enfonce de plus en plus profondément dans l'océan. Le D781 est pratiquement couvert jusqu'au bout. Sur les côtés, la nature alterne alternativement avec maisons basses et dunes. Le marché aux poissons et son célèbre spa sont suggestifs une fois que vous arrivez en ville.

 

14 juillet repos absolu.

 

15 juillet

Fête nationale

journée à Josselin. Village médiéval, où tous les citoyens s'habillent dans les vêtements de l'époque et défilent dans les rues de la ville. Leur magnifique château ressemble à l'arrière-plan de contes de fées. Il reflète toute sa majesté dans la rivière. Nous regardons autour, seuls les touristes, m'ont fourni des caméras ou des caméras. Le village est habillé en fête. Un personnage médiéval se dégage de chaque rue. Les vêtements sont bien entretenus et bien entretenus, les cheveux sont également très

fidèle à cette époque. Voici le début du défilé. Tous les touristes sont à côté pour permettre le bon déroulement de l'événement. Les photos sont gaspillées et peuvent être admirées sur notre site Web.

 

16 juillet

Départ le matin pour cet endroit, dans ce moment lointain,

ça s'appelle l'Italie, ce qu'on n'a pas vu

……… ..dhfaieaefevnsdnsd.dvtlgob vdv fdvadvalv

il y aurait trop à écrire, alors à la prochaine fois, avec un autre épisode de la campagne française. Malgré de nombreuses années que nous passons nos vacances en France nous n'avons pas

encore vu tout. Cette année, nous avons chargé encore 6000 km dans notre compteur. 87457 km

SS 24 Montgenèvre, Briançon, puis la N.91 pour Grenoble, direction

S.Etienne Moulines Bourges, Tours, Angers, Rennes, Chateaulin, Brest.

 

Les kilomètres sont d'environ 1540. Le chiffre pour les autoroutes françaises uniquement a été

environ 73 €.

 

bbcdac3f88e07091e0210bb52c485010
IMGBINeye-scleral-tattooing-drawing-epiphora-pngbgq7TkDy
basket-310061960720

     JETER UN OKKIO

 

... nous vous remercions avec ce dernier bijou. Jetez un œil à l'intérieur de cette pièce et vous trouverez de petites histoires de notre vie.

      NOS LOISIRS CRÉATIFS

 

Voici notre vitrine sur le monde. Nous avons  pouvoir partager les nôtres réalisations avec le Web.Objets, tous entièrement faits à la main. Pour chaque objet, vous trouverez une description et son utilisation. Il est évident qu'étant des pièces uniques, elles ne peuvent pas être identiques, car précisément créées une à la fois, avec patience et passion. Si des idées surgissent lorsque vous les voyez, il vous suffit de nous contacter et votre projet sera mis en œuvre.Et maintenant .

          NOTRE MAGASIN

 

Voici le chariot, nous voulions le faire le plus artisan possible, et le voici.le  panier utilisé pour tu go au jardin potager.

En fait nos objets sont simples, vrais, comme la terre quand elle est cultivée.Quand une tomate mûrit et se détache de la plante, la satisfaction est inégalée,le même sentiment est que lorsque nous créons quelque chose, si alors il a des commentaires avec le web, nous sommes plus satisfaits.


facebook
twitter
youtube
tripadvisor
pinterest
flickr
instagram

SARTISA


facebook
twitter
youtube
tripadvisor
pinterest
flickr
instagram

R O I S 

Créer un site Internet | Création site web gratuit